La licence de pilote privé : quelles sont les différences avec les autres licences ?

Quelle licence choisir ? C’est la question que vous vous êtes probablement posé lorsque vous avez décidé d’entrer dans le monde fascinant, mais non moins compliqué, de l’aviation.

 

Alors qu’il est assez aisé de faire la distinction entre la licence de pilote privé et celle de pilote de ligne, il est souvent moins évident de distinguer les subtilités qui différencient un PPL, par exemple, à un LAPL. 

 

Il existe en effet 7 licences différentes ; chacune étant régie, vous vous en douterez, par des règles spécifiques.

 

Les licences de l’aviation générale

L’aviation générale, souvent assimilée à l’aviation récréative, a la particularité de vous autoriser à piloter un appareil à titre privé, sans percevoir de rémunération. Vous remarquerez toutefois ci-dessous qu’il existe certaines exceptions.

 

LAPL (Light aircraft pilot licence) - Licence de pilote d’aéronef léger

 

Cette licence assez récente (d’application depuis avril 2015) vous donne le droit de piloter un aéronef léger dans les territoires réglementés par l’UE ainsi que la Suisse, la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein. Il ne vous est pas autorisé de piloter en dehors des territoires cités étant donné que cette licence n’est pas conforme aux normes de l’OACI (organisation de l’aviation civile internationale).

 

Il existe quatre catégories de LAPL correspondant au type d’aéronef :

 

LAPL(A) : Avions monomoteurs

LAPL(H) : Hélicoptères

LAPL(S) : Planeurs et planeurs motorisés

LAPL(B) : Ballons et dirigeables à air chaud, ballons à gaz

 

Principales limitations du LAPL :

  •  Vous ne pouvez pas piloter partout dans le monde ;
  • Vous ne pouvez transporter qu’un maximum de 4 passagers (pilote compris) ;
  • LAPL(A) et LAPL(H) : le poids maximal de l’appareil au décollage ne peut dépasser 2 tonnes ;
  • LAPL(A) : limité aux avions monomoteurs ;
  • LAPL(B) : l’enveloppe maximale autorisée pour les ballons et dirigeables à air chaud est de 3400m 3. Pour les ballons à gaz elle est de 1260m;
  • LAPL(S) : Une fois votre licence obtenue, vous ne pouvez transporter des passagers qu’après avoir effectué, en tant que commandant de bord, 10 heures de vol ou 30 lancements.

 

Certificat médical requis : Certificat médical LAPL

 

PPL (private pilot license) – Licence de pilote privé

 

Il s’agit de la licence par excellence si vous désirez piloter partout dans le monde. 

Elle est également un passage obligatoire si vous prévoyez de vous diriger vers une carrière dans l’aviation commerciale.

 

Il existe 3 catégories de PPL :

PPL(A) : Avion

PPL(H) : Hélicoptère

PPL(As) : Dirigeable

 

Contrairement aux LAPL(A) et LAPL(H), les PPL(A) et PPL(H) vous autorise à transporter autant de passagers que l’appareil piloté ne le permet et ne limite pas le poids maximal de l’appareil au décollage à 2 tonnes.

 

Le PPL(A), quant à lui, n’est pas limité aux avions monomoteurs, à condition de passer la ou les qualifications adéquates.

 

La licence PPL ne vous autorise pas à percevoir de rémunération. Il existe néanmoins une exception pour les instructeurs de vol et les examinateurs.

 

Certificat médical requis : Certificat médical de classe 2

 

BPL (Ballon pilot licence) – Licence de pilote de ballon

 

Cette licence vous autorise à piloter des ballons dans le monde entier. 

 

Une rémunération est possible sous certaines conditions.

 

Certificat médical requis : Certificat médical de classe 2

 

SPL (Sailplane pilot licence) – Licence de pilote de planeur

 

Cette licence vous autorise à piloter des planeurs motorisés ou non dans le monde entier.

 

Une rémunération est possible sous certaines conditions.

 

Certificat médical requis : Certificat médical de classe 2

Les licences de l’aviation commerciale

Comme son nom l’indique, l’aviation commerciale a une dimension lucrative. Elle vous permet d’être rémunéré pour vos prestations de pilote et d’en faire votre métier.

 

Certificat médical requis pour l’aviation commerciale : certificat médical de classe 1

 

CPL (Commercial pilot licence) – Licence de pilote commercial

 

En plus de jouir des privilèges des licences LAPL et PPL, la licence CPL vous autorise à agir en tant que co-pilote à bord d’un appareil de l’aviation commerciale, ou en tant que commandant de bord dans un appareil nécessitant qu’un seul pilote.

 

Il existe 2 catégories de CPL :

CPL(A) : Avion

CPL(H) : Hélicoptère

 

Le CPL(A) est un des deux passages possibles (avec la licence MPL) afin d’obtenir la licence de pilote de ligne (ATPL(A)).

 

MPL (Multi-crew pilot licence) –  Licence de pilote en équipage multiple

 

Née en 2006 suite à une étude de l’ICAO sur les méthodes de formation des pilotes, cette licence est principalement axée sur l’apprentissage du vol en équipage et vous permet de voler en tant que co-pilote. Peu répandue, elle nécessite d’être parrainé par une compagnie aérienne. La formation est adaptée aux spécificités de la compagnie et des avions qu’elle utilise.

 

C’est un des deux passages possibles (avec la licence CPL(A)) afin d’obtenir la licence de pilote de ligne (ATPL(A)).

 

ATPL (Airline transport pilot licence) – Licence de pilote de ligne

 

Cette licence vous permet, en plus de jouir des privilèges des licences LAPL, PPL, MPL, CPL, d’être commandant de bord d’un avion de ligne 

 

Il existe 2 catégories d’ATPL :

ATPL(A) : Avion

ATPL(H) : Hélicoptère